2018 Les BIB (Bag-in-box)

L’été arrive,

Et revoici les « bags in box »

Le Bib donc, ce contenant qui a remplacé son ancêtre, le « cubitainer ». Avec sa poche souple, il présente un avantage par rapport à son prédécesseur : il se conserve mieux une fois ouvert (environ six mois). Mais attention, car de nombreux bibs n’indiquent pas de date limite de consommation ou de mention « best before… », même si certains nous renseignent sur la date de remplissage (parfois en anglais : « filling date »).

Lors de notre traditionnelle (et annuelle) dégustation, nous avons déploré certains devenus totalement imbuvables. Il s’agit de la ligne se voulant « haut de gamme » de l’enseigne Carrefour, les « Cosy Wines ». Oxydé (euphémisme !) le Tavel 2015, sur la même voie le Saint-Véran et le Rasteau du même millésime (ils semblent avoir été « mis en bib » en 2016 et conservés dans les supermarchés à la température que l’on devine). A déconseiller, bien évidemment. Contacté, un des acheteurs de Carrefour nous a d’abord signalé qu’il allait procéder à un changement de fournisseur et, ensuite, dans un autre mail – vu notre insistance - il nous a précisé qu’il allait tenir compte de nos remarques. Mais ils sont toujours bien installés dans les rayons…

Cette année, sur les 34 Bibs dégustés, la majorité se présente désormais comme des classiques de chaque enseigne.

Nous n’avons plus l’impression que celles-ci souhaitent développer leur gamme alors que ce type de conditionnement progresse ses ventes chaque année. Cela n’empêche, quelques bonnes surprises… Que vous découvrirez avec notre sélection.

 

Patrick Fiévez et Jacques Gièrs

Thème de la dégustation: 
2018 Les BIB (Bag-in-box)
Date de dégustation: 
2018/06/18