FAKE NEWS sur le manque de vins rosés (source Vitisphère)

Entendu cette semaine à une terrasse de restaurant :

- Il paraît qu’il n’y a plus de rosés. On va devoir boire autre chose cet été.

- Tu parles, si y a besoin, ils le font venir d’Espagne !

La déferlante médiatique sur un risque de pénurie de vins rosés est partie d’un article du journal Les Echos en France, dont le titre très accrocheur survendait une analyse économique sur le marché du rosé marqué par la baisse de la récolte 2017.

Tous les professionnels du secteur sont d’accord sur un point : le risque de pénurie est très modéré, voire nul. 

Bon, peut-être que certains rosés servis sur les tables estivales ne seront pas  de 2017 mais les 2016 sont encore excellents et bien vifs (voir notre sélection ci- dessous)

N'ayez pas peur d'avoir soif, les disponibilités sont là et la consommation estivale est couverte si elle reste équivalente à celle des années passées. 

La véritable question est plutôt de savoir si  les stocks seront suffisants pour tenir jusqu’à la mise en marché du 2018 ? 

A cette question, notre client de restaurant est bien informé. L’Espagne dispose encore de disponibilités. 

Le Pays d’Oc fait également savoir que des opérateurs peuvent fournir. 

Alors sirotez votre rosé à l'aise. Vous n'en serez pas privé. Promis , juré

Jacques Giers