France La plus petite récolte depuis 1945

Le président du conseil des vins de FranceAgriMer prévoit une récolte 2017 inférieure à 37 millions d’hl, alors que le ministère de l’Agriculture annonce 37,2 millions d’hl. Rappelons qu'en 2016, la récolte s'était élevée à 45,5 millions d'hl.

Exceptionnelle pour plusieurs raisons la récolte 2017 sera exceptionnellement basse à cause du gel de printemps et de la sécheresse cet été.

Ce gel a eu impact important dans le sud-ouest — notamment dans le Bordelais —, en Alsace et dans le Jura. S'en sont suivies des périodes de grêle, là aussi dans le sud-ouest, le Languedoc, le sud-est et dans le Bourgogne-Beaujolais. Enfin, des épisodes de sécheresse plus importants que prévu ont frappé le sud-est également, ainsi que la Corse, le Languedoc et le Beaujolais. 

Record de baisse dans le Jura

Seul trois vignobles, le Val de Loire, la Bourgogne et la Champagne connaissent une croissance des volumes. En Champagne, la récolte devrait être légèrement supérieure à 2016, mais en retrait de 9 % par rapport à la moyenne quinquennale. Dans le Val de Loire, qui a plus souffert de la sécheresse que du gel, le vignoble est sain et la production en hausse de 8%. La région Bourgogne-Beaujolais devrait aussi avoir une production en hausse ( +12 %), après une année 2016 très déficitaire.

Toutes les autres régions sont en recul. Le record de baisse revient au Jura qui devra se contenter d'une production deux fois moindre en 2017 à 40.000 hectolitres. Dans le bordelais, lourdement frappé par le gel de printemps, la récolte serait de 50 % inférieure à celle de 2016. Le sud-ouest, qui a pâti du gel en avril et de la grêle au début de l'été, devrait lui récolter 18 % de raisin en moins. 

Dans le vaste vignoble du Languedoc-Roussillon, on annonce entre - 8 % et - 10 % par rapport à 2016.

Dans le sud-est (vallée du Rhône, Var, Vaucluse, Gard, Hérault), le ministère annonce entre -20 et -30 %. En Alsace, la baisse serait de 30 %. En Charente (la région du cognac), la production ne devrait pas dépasser 5,4 millions d'hectolitres. C'est 35 % de moins que la moyenne quinquennale. En Midi-Pyrénées, la baisse se situerait autour de 18 % sur un an.

Petite récolte en Europe

« Selon les informations  récoltées , la vendange s'élèverait à 148 millions d'hl pour l'Union européenne contre 165,6 millions d'hl l'an dernier ». L'Espagne, l'Italie et l'Allemagne ont également souffert du gel et de la sécheresse. Si ce chiffre devait se confirmer, la récolte 2017 serait inférieure de 12 % à la moyenne quinquennale qui s'élève à 167,8 millions d'hl pour l'UE.

2017 est aussi incroyablement précoce.

Les vendanges  ont démarré avec 15 jours à trois semaines d'avance. C'est une précocité inégalée. Ca fait 30 ans que je suis vigneron. J'avais déjà commencé à vendanger autour du 15 août, mais jamais le 10 août, comme cette année. » déclare  Jérôme Despey, le président du conseil des vins de FranceAgriMer. 

Jacques Giers