Vers des vendanges 2017 très précoces

Les grappes grossissent à vue d’œil. 2017 s’annonce très précoce. 

Avec les températures caniculaires de la semaine écoulée, la vigne a continué de pousser à vitesse grand V et les grappes ont évolué à vue d’œil. En Côte d’Or, au 27 juin, beaucoup de parcelles de la Côte avaient ainsi atteint le stade « fermeture de la grappe ». « La précocité reste équivalente à 2007 et 2009, années au cours desquelles les vendanges avaient débuté respectivement fin août et le 5-10 septembre », indique le dernier bulletin Viti-Flash rédigé par la chambre d’agriculture. Le millésime 2017 suivra-t-il la même tendance ? Rendez-vous dans quelques semaines pour le savoir.

Premiers coups de sécateurs fin août

En Alsace, les vendanges s’annoncent également précoces. « On est passé de la fleur à la fermeture de la grappe en trois semaines au lieu de cinq semaines habituellement. On a dix-huit jours d’avance par rapport à l’an passé. Aujourd’hui, on est sur les mêmes niveaux de précocité qu’en 2011 », note un conseiller viticole. Dans la région, les premiers coups de sécateurs pourraient donc être donnés dès fin août- début septembre pour les Crémant. « Les vignerons s’y préparent ».

Dans le Bordelais, les parcelles non gelées sont également en moyenne au stade « début fermeture de la grappe ». Selon le dernier BSV Nord Aquitaine, l’avance est donc d’environ trois semaines par rapport à 2016.

Une précocité proche de celle de 2011

Dans le vignoble de Cognac dans les zones non gelées, l’Ugni blanc est dans beaucoup de cas au stade « grains de la taille de pois », soit une avance de 12 jours sur la moyenne des 15 dernières années. A Gaillac, c’est le stade « fermeture de la grappe » qui prédomine, soit une précocité qui se rapproche de celle de 2011.

Vendredi 30 juin 2017 par Christelle Stef source VITISPHERE