Dégustés pour vous : Primeurs Bordeaux 2016

Dégustés pour vous Primeurs Bordeaux 2016

Chai & Bar chaussée de Waterloo (adossé au groupe Duclot, négociant bordelais) a pris la bonne initiative de faire goûter une trentaine de primeurs de Bordeaux 2016.

L'occasion nous était offerte de vérifier si les commentaires élogieux sont destinés à faire monter les prix ou non.

Après ma dégustation, j'ai peur.... J'ai peur que ces bordelais ne poussent une nouvelle fois le bouchon beaucoup trop loin.

Ce millésime 2016 pour les Bordeaux rouges est « foutrement » bon et déjà sacrément buvable.

Elégant, raffiné, sans excès d'alcool, d'une acidité rafraîchissante, des tanins mûrs et délicats.

Rien à reprocher.

Il fallait le faire exprès pour rater son vin comme le Château Grand Mayne à Saint Emilion , ma seule déception.

 

Haut Médoc : un La Lagune d'anthologie élégant et long en finale

Saint Estèphe : Lafon-Rochet racé et concentré avec des tanins ronds

Ormes de Pez , : charmeur , onctueux.

`Tour de Marbuzet dont j'espère que le prix sera une bonne surprise, est fin ,élégant et buvable dès aujourd'hui.

Pauillac : le château d'Armailhac (groupe Rotschild) qui représente le style Pauillac « facile » est ici un cran au-dessus de ses qualités habituelles.

Saint Julien : le château Gloria est encore fermé, tannique mais élégant sur sa réserve. Par contre Talbot qui est souvent le plus sévère, est d'une amabilité convaincante.

A Margaux, Brane -Cantenac démontre que 2016 est vraiment exceptionnel. Note de liqueur de cassis, bouche raffinée (pas vraiment le style abrupt de Brane Cantenac)

A Moulis, Chasse-Spleen reste fermé avec une fine amertume mais dégage un potentiel digne des années mémorables de Chasse-Spleen.

En Pessac-Léognan, le Domaine de Chevalier explose en fruité noir avec une matière équilibrée et de la fraîcheur. Un de mes préférés.

Le blanc de Chevalier est profond exotique et séduiosant même si 2016 en blanc à Bordeaux est inférieur au rouge.

Pomerol Enfin,je termine cette promenade par une friandise en bouteille , le Château Gazin à Pomerol est d'un raffinement qui mérite la folie du prix qui sera demandé pour en obtenir.

 

NB J'ai essayé de tester (sauf exceptions) des vins à des prix qui pourraient rester abordables.

Voir l'offre de Chai&Bar sur http://www.chai-bar.be/actualite-171.html

 

Jacques Giers

 

Je laisse la synthèse et la conclusion à Eric Van Rysselberghe l'acheteur vins de Colruyt dégustateur discret mais impitoyable.

 

 

 

 

 

 

« Cela fait plus de 30 ans maintenant que je suis les vins de Bordeaux, et je dois dire que j’ai très rarement eu l’occasion de goûter un millésime d’une telle qualité, qui me rappelle la récolte de 1982. Les vins rouges surtout sont sublimes. Bien sûr, il y a des disparités au sein des appellations, mais un vrai grand millésime se reconnaît à son niveau de qualité global, et je peux vous dire qu’il est très haut partout ! Et comme toujours, il y en a qui se distinguent encore plus au sein de leur appellation. »

Les bordeaux 2016 présentent quelques caractéristiques communes, comme une robe d’encre et des tanins déjà remarquablement mûrs et doux. Deux signes qui attestent de la maturité phénolique exceptionnelle des raisins.

Les vins sont d’une incroyable finesse, gorgés de fruits mûrs même un peu liquoreux ; particulièrement équilibrés, ils offrent la balance idéale entre le fruit, l’acidité et les tanins. Ces derniers sont clairement présents mais déjà bien fondus, combinant ainsi puissance et finesse. Ce sont donc des bordeaux très agréables à boire dans leur jeunesse, tout en offrant un bon potentiel de garde.

Avec une telle qualité, on s’attend à une forte demande mondiale de ces grands vins de Bordeaux, et certains risquent même d’être rapidement épuisés.

« Cela pourrait tout d’un coup aller très vite ! J’ai déjà opéré ma sélection, mais j’attends le moment où les offres de prix sortiront. Si le rapport qualité-prix est bon, je finalise l'achat. Je conseille donc d’aller voir régulièrement sur notre site, car il sera actualisé chaque jour. »

 

Je suis allé faire un tour sur https://primeurs.colruyt.be/primeurs/index.jsp et le site mérite d'être suivi avec, déjà, les Pagodes de Cos et  Cos d'Estournel 2016

 

Jacques Giers